HUM_CYBERHUMANITY

                                                                     02-05-2015


Ce nouveau mot désigne dans ce discours, l'ensemble des Humains qui vivront sur la Terre et dans le cosmos, avec/ dans une organisation cybernétique décrite dans ce site.

Le spaceV de l'entité 'cyberhumanity' est le même que celui existant au début de ce nouveau millénaire, avec en plus la partie de l'espace cosmique, situé autour de la Terre, que les Humains auront conquis dans le futur.

 

Les futurs Humains, dont un pourcentage important seront des cybers, occuperont en permanence ce nouvel spaceV, nécessaire à la vie de tous, pour pouvoir réaliser le processus universel, ET en même temps fabriquer puis faire fonctionner les outil-machine pour éliminer les pollutions nuisibles pour la vie sur la Terre.

En même temps cet outil-machine permettra d'améliorer les conditions de vie et de mode de vie des Humains sur la Terre.

Ces améliorations possibles seront décrites dans les projets proposés dans ce site, pour construire la cyberhumanity.

Compte tenu des informations en spaceV présentées dans ce site, une évidence apparaît : le nombre d' Humains pouvant vivre dans le spaceV de la cyberhumanity est LIMITÉ .

Ce n'est pas la nourriture qui limitera le nombre maximum d' Humains, ce sera le manque de spaceV qui ira en croissant pour chacun des niveaux d'organisation.

Le nombre d'Humains sur la Terre et dans l' Espace cosmique, désigné par le mot Terrecos, sera en relation directe avec les capacités de savoirs+savoir-faire de l'ensemble des Humains, pour assumer les fonctions de MAINTENANCE, de MODE de VIE et de CONSTRUCTION, nécessaires à la pérenité de la Cyberhumanity.

Ce nombre sera en relation directe avec les cogitations innovantes pour diminuer les heures de travail des Humains.

Par exemple au début du 3 ième millénaire le minerai de fer extrait du sol est transformé en pièces en fer ou acier par des réactions physico-chimiques polluantes, avec une grande consommation d'énergie. Ensuite ces pièces sont recyclées dans des cubilots avec une perte massique totale de plusieurs pour cents.
Dans le futur une recherche spécifique permettra de traiter sur place les pièces métalliques ayant subi de la fatigue provoquant une diminution de ses performances. Une chauffage par micro-ondes augmentera la pièce métallique à la température idoine pour que celle-ci retrouve ses caractéristiques initiales. Elle sera alors reconnectée à ses voisines pour une durée de vie de plusieurs dizaines d'années. Avantages : perte en matière nulle, travail humain minimalisé, pas de pollution de l'environnement.

Selon le définition de ce discours du mot " travail ", pour aller dans le sens du processus universel, la quantité de travail à réaliser sera toujours plus grande que celui que les Humains vivants pourront faire.

Chaque cybernaute sait par expérience que le travail utile est source de plaisir de l' Esprit, et en conséquence le moyen de rester en bonne santé.

Selon les expériences passées, l'auteur affirme que la phrase précédente est vraie.

C'est le seul moyen d'atteindre le Bonheur, au sens de la cybernétique.

La seule possibilité est que l'organisation de l'ensemble des Humains soit cybernétique.