CYBERHUMANITY  COMMUNICATION

Le mot signifie une action de transfert d'infodons d'un émetteur vers un récepteur, qui renvoie par le même canal de transfert des infodons du récepteur vers l'émetteur.

Ces actions sont possibles car le processus cybernétique dit : " j'ai le projet de lui dire tel sujet ", qui prendra une durée ' t ' , ce qui signifie que je m'arrête pour recevoir le "feedback" qui m'est nécessaire pour savoir si mon interlocuteur m'a compris.

L'interlocuteur répond un feedback, et enchaîne sur son transfert d'infodons pour argumenter positif ou négatif, pendant un temps ' t' '.

 Il s'arrête pour recevoir un feedback , qui sera suivi de nouvelles argumentations, et ainsi de suite jusqu'à ce que les interlocuteurs soient d'accord , ou pas.
Cet échange se termine par une action . La première consiste à se taire.
La seconde de tourner la tête vers le prochain but, avant de déplacer une jambe.

 

Pour la cohérence du discours,  communiquer est un échange d' informations, entre deux ou plusieurs Humains.

Ce processus est différent de celui d' informer , qui consiste d'envoyer par différents canaux, des informations aux Humains recepteurs SANS feedback pour les émetteurs.

Ce type de situation s'appelle CONDITIONNEMENT .

Les expériences connues aboutissent, pour les Humains qui les subissent, à une  ALIENATION , qui les oblige à rester dans un niveau de connaissances inférieur, en les empêchant de réfléchir par eux-même, à l'invers de la fonction d' AUTOAPPRENTISSAGE et d' AUTOEDUCATION , qui caractérise l' Humain MAITRE de LUI-MEME.

En conséquence l'organisation de la société évolue vers une dictature.

La preuve est fournie par l'actualité montrant une contestation croissante des Humains par le moyen de transfert d'informations appellés  " réseaux sociaux ", par lesquels transitent beaucoup de mauvaises informations, et surtout d'informations qui produisent des DEVIANCES dans les esprits, surtout des Humains NON-ADULTES .


Le cas un Humain est à prendre en considération car un Humain se parle à lui-même.

Constat de ce discours : la communication existe seulement entre Humains, car les conditions psychologiques momentanées des locuteurs influencent le déroulement d'une communication.

Une communication peut être ouverte ou fermée. Dans ce deuxième cas un but doit être atteint, avec deux cas + ou - .

CONCLUSION : communiquer est compliqué car le résultat est NON déterminé à l'avance, sauf dans une démarche cybernétique qui veut atteindre un BUT .

Ce mot désigne une entité voisine de l'observateur humain, qui est de même nature que lui-même. Les deux entités sont des systèmeV, qui ont la possibilité de produire d'autres entités de même nature qu'eux, appelées "enfants".

L'évolution de ces enfants les font devenir des adultes, et ainsi de suite.

Globalement les Humains ont acquis le mot "être vivant" pour désigner ce phénomène.

 C'est un phénomène car il y a potentialisation d'énergie.

Cette énergie vient du Soleil, filtrée par les éléments constitutifs de l'environnement de la Terre, transformée par le processus de photosynthèse.

L'équivalence d' Einstein s'applique dans ce cas De l' énergie E se transforme en matière.

ETRE VIVANT dans CYBERHUMANITY

Pour exister un systèmeV doit en potentialiser chaque jour pour se déplacer, = énergie dynamique, pour trouver de la nourriture, qui est ensuite transformée en énergie potentielle par l'usine de transformation de la digestion.

Cela peut paraître mystérieux, mais c'est vrai, car c'est la réalité observable.

Cette réalité s'appelle " être vivant ".

Cette réalité est mise dans la catégorie principe.

L'assemblage cohérent de tous les êtres vivants humains s'appellera Cyberhumanity.

Ce super systèmeV aura une puissance de travail très grande, qui permettra de potentialiser une grande quantité d'énergie pour diminuer la dispersion de l'énergie solaire, produite par l' entropie .

PRINCIPES

Les principes pris en considération pour construire l' AVANT-PROJET de l'organisation de la nouvelle société humaine, appelée dans ce discours CYBERHUMANITY ,résultent des constats de la vie en groupe, en entreprise, en société, dans les pays, dans les organisations internationales, sur Terre, dans le ciel ET dans le COSMOS.

Un principe est une notion qui vient dans la conscience pour désigner quelque chose que l' Esprit à perçu, capté, inventé, imaginer, etc...

 Un principe désigne par un mot cette notion abstraite, compliquée à décrire et faire comprendre.

Dans la hiérarchie des abstractions : concept , métaconcept , superconcept , hyper concept , les principes sont dans une catégorie des superconcept car c'est une création humaine. Les hyperconcept sont d'un niveau d'abstraction au dessus des niveaux d'abstraction de la conscience humaine.

Une caractéristique exceptionnelle de l' Esprit humain est sa fonction IMAGINATION .

Pour la situer dans les niveaux de classification, l'auteur a inventé les classes "imaginaires" associées à celles connues dans le discours.

Alors l' imaginaire est dans la catégorie i-superconcept.

L'auteur propose les principes affichés dans le menu correspondant.